vendredi 23 avril 2010

Kitcheries

Après la loose du tricot, j'ai la grosse grosse grosse mollesse des aiguilles. Je suis peut-être un peu en overdose. Je me suis rabattue sur le crochet et j'ai démarré ce qui finira peut-être un jour par être un plaid. Du genre qu'on utilise pour aller pique-niquer (quand on aime pique-niquer, c'est-à-dire s'asseoir parterre pour manger, c'est-à-dire pile poil là où se trouvent des bestioles en tous genres...). Peut-être qu'il finira ailleurs (s'il est un jour terminé, pour le moment il mesure 42 cm de côté, on en est loin),... [Lire la suite]
Posté par Organdi à 07:38 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 19 avril 2010

Le sport mesure la valeur humaine en millimètres et en centièmes de seconde.

Bernard Arcand mmm Qu'est-ce que cette chose toute avachie (et floue, mais je n'ai pas eu "le droit" de le reprendre pour refaire une photo "Mais tu m'l'as donné !!") vous demandez-vous sûrement ? Je n'ai jamais été une fan du sport à l'école. Loin de là. Très très très loin de là même... La pire période de l'année scolaire étant à chaque fois celle où on "avait piscine", mais ce n'est pas le thème... Mais j'ai quand même retenu un truc de ces heures passées en EPS, c'est le filet pour ranger les ballons (en même temps, je... [Lire la suite]
Posté par Organdi à 07:37 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,
jeudi 8 avril 2010

Vous jetez la balle au chat, qui calcule mal son élan, exprès, et la laisse rouler sous le fauteuil.

Colette aaaa Hochet, bidouillage maison, crochet 1.5mm et coton tout finBalles tricotées, modèle Oh balls sur ravelry, petits restes de laine et de coton aaaa
Posté par Organdi à 08:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 29 mars 2010

If you're going to San Francisco, be sure to wear some flowers in your hair

  *** Heureusement, j'ai un truc imparable contre les frayeurs, les peurs et les trouilles en tout genre : je fais une bêtise. Une petite ou une grosse, ça dépend de la taille de la peur. Cette fois, la maison brûle, mais je ne retrouve pas "la" très grosse bêtise que j'ai faite. Pourtant je sens que c'est énorme. Dans ma tête, je défile la liste des dernières grosses. Pas trop fort pour que la mère n'entende pas. Je ne trouve rien d'intéressant. Alors, pour m'en tirer, il ne me reste plus qu'une petite prière. Mais quand on... [Lire la suite]
Posté par Organdi à 08:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 22 février 2010

O vertige de la penderie béante sur l'alignement militaire des pelures incertaines aux senteurs naphtalines...

Je hais les cintres. Le cintre agresse l'homme. Par pure cruauté. Le cintre est le seul objet qui agresse l'homme par pure cruauté. Le cintre est un loup pour l'homme. Il y a des objets qui agressent l'homme parce que c'est leur raison d'être. Prenez la porte. (Non. Ne partez pas. C'est une façon de parler.) Prenez la porte. Une porte. Il arrive que l'homme prenne la porte dans la gueule. Bon. Mais il n'y a pas là la moindre manifestation de haine de la part de la porte à l'encontre de l'homme. L'homme prend la porte dans la... [Lire la suite]
Posté par Organdi à 08:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 6 novembre 2009

L'automne est le printemps de l'hiver.

Henri de Toulouse-Lautrec Le modèle initial prévoyait que le crochetage forme des coeurs... Ça ne m'en a pas donné... Ceci dit, j'imagine mal qui que ce soit se balader avec une guirlande de coeur autour du cou...
Posté par Organdi à 09:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,
lundi 2 novembre 2009

Gardez le charme d'une légère timidité sans en éprouver les terreurs,

comme certaines femmes savent conserver le ravissant duvet de la pudeur alors qu'elles ne craignent plus l'amour. André Maurois Avec le fil à tricoter envoyé par Madame Caponorte et un crochet n°7
Posté par Organdi à 09:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,