C'est le théorème de l'ascenseur.

Pierre Desproges - Chroniques de la haine ordinaire

*

J'ai profité du pont de l'ascension {mieux vaut tard que jamais...}  pour "tester" deux succès de la blogosphère. Un fil et un film.

Le fil

Fin mai, j'ai commandé de la Samarkand Holst Garn sur le site Tout pour la création {je le recommande, Emilie expédie les colis à la vitesse de l'éclair}. Il a bien fallu l'essayer. Mercredi, j'ai donc monté quelques mailles et c'était parti pour un châle terminé dimanche en début d'après-midi.

 

 chale iris

*

chale iris2

*

chale iris3

*

Modèle Shaelyn, un peu modifié (des skpo au lieu des k2tog dans la deuxième partie du motif)

Tricoté en Samarkand de Holst Garn 75% laine 25% soie
Lichen (1 pelote plus 10 m d'une seconde) et Aubergine (1 pelote moins 1.5 m)

L'aubergine est plus sourd en réalité, beaucoup moins piquant pour les yeux

Aiguilles 3 mm

*

chale iris4

 

Les photos sont bof mais j'ai déjà repris deux trucs de la blogosphère ce coup-ci, on verra une autre fois pour les photos sur mur blanc avec un fil collé au mur avec du scotch décoratif... Ce serait trop là... Je ne suis pas certaine que je m'en remettrais...

*

La samarkand est un chouette fil. Un peu rugueuse à tricoter, surtout quand on vient de tricoter de l'alpaga. Mais après un bon passage dans le woolite {elle profite du bain pour dégorger son huile de filage}, elle devient toute souple et douce. Ça donne envie d'en retricoter !

Le film

Sinon, j'ai - enfin - vu Les petits mouchoirs de Guillaume Canet. Et là, je dois dire que je ne comprends pas l'engouement que ce film a suscité. De bons acteurs (dans d'autres films) qui ne sauvent pas le film. La plupart d'entre eux jouent faux, même Cluzet que j'aime bien habituellement.  Il n'y a que Valérie Bonneton qui sort son épingle du jeu. C'est  la présence de ces acteurs qui rappelle que ce n'est pas un téléfilm, sinon on pourrait se croire un soir de semaine sur TF1. Le film n'est même pas visuellement beau. Près de 2h30 pour déballer autant de poncifs et de clichés autour de personnages caricaturaux, des bobos quasi quadra obnubilés par leurs propres nombrils... Bon sang que c''est long ! J'attendais le moment où ça allait devenir bien. Bein j'attends encore... Heureusement qu'on peut tricoter en regardant un film chez soi, au moins je n'aurais pas perdu ces 2h30. Au moment de la sortie, les acteurs pour promouvoir le film disaient que voir le film leur avait donné envie d'appeler leurs amis. Si c'est ça la vision de l'amitié de ces gens, ça fait pas trop envie. Le seul point positif à mon avis, c'est la BO du film, elle est chouette.